Cookie Use Notification

This site uses cookies to provide you with a more responsive and personalised service.

By using this site you agree to our use of cookies as set out in our cookie notice. Please read our cookie notice for more information on the cookies we use and how to delete or block the use of cookies.

The Global Food & Beverage Market

Click to Enlarge

L’évolution des habitudes des consommateurs à l’origine de l’essor du marché de la restauration


- Le secteur F&B (Food and Beverage) représente une part croissante de l’offre des centres commerciaux

- Une offre de restauration de grande qualité qui joue désormais un rôle essentiel dans le succès des pôles commerciaux

- Une croissance soutenue du marché mondial F&B portée par l’Asie-Pacifique, l’Afrique et le Moyen-Orient


Paris, 5 juillet 2017 –  Le secteur F&B (Food and Beverage) représente généralement plus de 20 % de l’offre des projets commerciaux neufs et restructurés sur les marchés les plus matures ; une présence en hausse qui s’explique par la croissance des dépenses de consommation alimentaire hors domicile (CAHD), d’après  le nouveau rapport « The global food & beverage market » publié par Cushman & Wakefield.                                                                 
Dans la mesure où les dépenses CAHD devraient progresser au cours des dix prochaines années et, partant du constat que les clients souhaitent introduire dans leurs virées shopping des activités sociales et de loisirs, le rapport conclut qu’une offre F&B attrayante joue désormais un rôle essentiel dans le succès des projets de développement de complexes commerciaux

Les quatre régions examinées dans le rapport devraient enregistrer une croissance de leurs dépenses F&B, portée par l’Asie-Pacifique et la région Moyen-Orient/Afrique. Des données d’Oxford Economics révèlent que les dépenses de consommation devraient quasiment doubler au Moyen-Orient/Afrique (de 182,5 mrd USD à 363,5 mrd USD) et plus que doubler en Asie-Pacifique (de 1 052 mrd USD à 2 296 mrd USD). À cet égard, les dépenses F&B devraient progresser à une moyenne annuelle de 7,4 % jusqu’en 2026 dans les deux régions.

En Europe et aux Amériques, marchés plus matures, la croissance des dépenses annuelles consacrées au secteur F&B devrait respectivement rester soutenue à 4,9 % et 5,5 %, à un rythme supérieur aux prévisions de dépenses de consommation des ménages.

L’accroissement des dépenses s’accompagne également d’attentes plus élevées de la part des clients. Jadis omniprésentes, les aires de restauration, ces espaces de places assises entourés de fast-foods, sont en train de disparaître. Si les grandes marques - capables de payer des loyers plus élevés - dominent toujours, les bailleurs reconnaissent l’importance de la diversité et d’autres concepts, comme les halles alimentaires, en pleine évolution. La tendance va néanmoins dans le sens de la création de différentes zones au sein des centres commerciaux. 

Cushman & Wakefield observe une demande latente pour les concepts de halles alimentaires alternatives, combinant restaurants, stands d’alimentation et de boissons, boulangeries, qui proposent des articles de cuisine et même des cours de cuisine, afin d’ajouter une note ludique et éducative. À l’heure actuelle, seule une poignée d’acteurs internationaux proposent ce type de format, et de nouveaux opérateurs haut de gamme devraient leur emboîter le pas et pénétrer de nouveaux marchés.

Darren Yates, responsable Research & Insight pour la région EMEA chez Cushman & Wakefield, commente : « Le lien entre shopping et restauration n’a jamais été aussi fort qu’aujourd’hui et transparaît nettement via la croissance importante de nouvelles enseignes F&B ces dernières années, en particulier dans les centres commerciaux. Cette tendance est appelée à se maintenir dans un avenir proche, dans la mesure où une offre F&B de grande qualité joue désormais un rôle essentiel dans le succès des grands complexes commerciaux. Un nombre croissant de sites intègrent désormais des formats qui combinent restauration, achat d’alimentation et divertissements ; une formule qui tire parti de l’intérêt croissant des consommateurs pour la culture gastronomique (« food culture ») ». 

Malgré les perspectives positives du secteur F&B de court à moyen terme, la croissance récente observée sur ce marché se traduit par un renforcement de la concurrence sur les marchés les plus matures comme les États-Unis et le Royaume-Uni. Les opérateurs plus modestes pourraient avoir des difficultés à s’imposer si la croissance économique commence à ralentir et si les consommateurs mettent un frein à leurs dépenses.

ANALYSE RÉGIONALE

AMÉRIQUES

ASIE-PACIFIQUE

  • La croissance stellaire des halles alimentaires.et des restaurants est le phénomène qui a le plus marqué le secteur du commerce aux États-Unis.
  • Plus de 24 000 restaurants ont été ouverts chaque année au cours des six dernières années.
  • Les projets de lancement de halles alimentaires connaissent une croissance significative : le nombre total de halles alimentaires aux États-Unis devrait avoir doublé en à peine quatre ans.
  • En Amérique latine, le secteur de la restauration rapide est en pleine progression, grâce à l’expansion de nouveaux centres commerciaux
  • Émergence de concepts alternatifs pour satisfaire la demande vers des options plus saines combinant des ingrédients de qualité supérieure et une cuisine authentique dans un environnement plus agréable que les aires de restauration traditionnelles.
  • Des concepts tels que le Mercado Roma à Mexico ont ouvert la voie à d’autres lieux similaires.
  • L’Inde devrait enregistrer la plus forte croissance annuelle des ventes F&B entre 2017 et 2020, avec une hausse de 13,1 %.
  • La croissance annuelle moyenne en Chine s’établit en moyenne à 11,2 % sur les quatre dernières années et devrait connaître un léger ralentissement à 10,7 % par an entre 2017 et 2020.
  • L’Indonésie et les Philippines devraient enregistrer une forte accélération de leur croissance avec des prévisions de 10,1 % et 9,6 %.
  • Au Japon, l’une des grandes tendances est l’apparition d’aires de restauration familiales comprenant des aires de jeux améliorées pour les enfants.
  • Les aires de restauration urbaines destinées aux adultes, qui se différencient de la concurrence en mettant en avant des cuisiniers célèbres ou en facilitant l’implantation de restaurants locaux, sont également populaires.

EUROPE

AFRIQUE / MOYEN-ORIENT

  • L’Espagne était le premier marché F&B en Europe en 2016, avec des dépenses CAHD supérieures au Royaume-Uni, à l’Italie, à l’Allemagne et à la France.
  • La Turquie devrait enregistrer la plus forte croissance annuelle des ventes F&B entre 2017 et 2020, avec une croissance annuelle de 8,8 %.
  • En Europe centrale et orientale, la Roumanie, la Bulgarie et la Pologne présentent également de solides perspectives de croissance.
  • Les promoteurs créent des zones différentes pour les opérateurs de restauration « sur le pouce » fast casual, casual haut de gamme et casual contemporain.
  • Tendance vers un point d’ancrage F&B unique, qu’il s’agisse d’un restaurant sur toit-terrasse ou d’un marché alimentaire. 
  • Les bailleurs se livrent une concurrence pour conserver une longueur d’avance.
  • L’Arabie saoudite devrait enregistrer la plus forte croissance annuelle des ventes F&B entre 2017 et 2020, avec une croissance annuelle de 8,8 %. À 5,6 %, la croissance devrait être plus modeste en Afrique du Sud et aux Émirats arabes unis.
  • Une jeunesse qui représente une part croissante de la population et qui attire davantage de marques internationales.
  • La diversification en dehors de l’industrie pétrolière vers d’autres secteurs comme le tourisme devrait être à l’origine d’une solide croissance du secteur F&B sur le moyen à long terme.
  • Les marques internationales poursuivent leur percée en Afrique du Sud, qui possède le marché F&B le plus développé en Afrique
  • Des opérateurs comme Starbucks et Krispy Kreme concurrencent de plus en plus les opérateurs nationaux.

Téléchargez ici l'étude complète de Cushman & Wakefield