Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Marché de l’investissement en France – 2ème trimestre 2018

Marché de l’investissement en France – 2ème trimestre 2018

Printemps ardent

 

Ce qu’il faut retenir :

- Hausse du volume d’investissement de 31% d’une année sur l’autre (12,2 milliards d’euros), avec une anticipation entre 26 et 28 milliards d’euros d’ici la fin de l’année.

- Accélération des transactions de plus de 100 millions d’euros : 38 à fin juin, soit 65% du volume total investi à mi-année…du jamais vu !

- Augmentation du volume investi en bureaux (75% au 1er semestre 2018), baisse des commerces (14%), retour à la moyenne long terme pour les entrepôts et l’activité (11%).

- Concentration en Ile-de-France des transactions sur le marché parisien où près de 4,3 milliards d’euros d’actifs ont d’ores et déjà changé de mains.

- De nouveaux profils d’acquéreurs : les fonds d’investissements (43%) aux accents étrangers, surclassent les OPCI-SCPI


L’exceptionnelle activité des transactions de bureaux en Ile-de-France :  8,1 milliards d’euros et un niveau inégalé depuis 2007, ont profondément dynamisé le volume total des investissements en immobilier d’entreprise banalisé : 12,2 milliards d’euros (+31% d’une année sur l’autre). Sur ce secteur, les acquisitions d’un montant unitaire supérieur à 100 millions d’euros ont animé le marché. Elles concentrent en 2018 près de trois quarts des montants investis sur ce secteur à comparer à 56% en moyenne. Fait remarquable du 2ème trimestre, les cessions d’actifs vides ou à vacance programmée avec projets de restructuration se sont également multipliées : « Siège d’EUROPE 1 », « 2 Rio de Janeiro », « #Curve », « Le Magnum », etc…

Magali Marton, Directrice des Etudes, précise : « Dans un contexte de taux de rendements au plancher et de tensions sur l’offre de qualité, ces cessions d’actifs à re développer offrent un couple rendement / risque ultra compétitif pour les investisseurs désireux de créer le prime de demain, et d’en capter la plus-value ».

Les commerces ont bénéficié d’un coup de pouce ponctuel via la transaction du futur flagship d’APPLE sur les Champs-Elysées (au n°114) ; elle représente à elle seule un tiers du volume investi au 1er semestre (1,8 milliard d’euros). Sur cette classe d’actifs chahutée par les nouvelles modalités de consommation (e-commerce, expériences clients, etc…) et hors immeubles emblématiques, l’offre et de la demande peinent parfois à se rencontrer. Après un 1er trimestre au ralenti, les cessions de grands portefeuilles industriels (logistiques et activité) sont de retour et font bondir la part de cette classe d’actifs à 11% du volume total au 1er semestre 2018.

La principale différence entre 2017 et 2018 tient dans l’évolution des profils des acquéreurs. Avec le ralentissement de la collecte des SCPI et OPCI en début d’année, les incertitudes qui pesaient encore au 1er trimestre concernant l’afflux de liquidités sur le marché français, ont été balayées par le retour en force des investisseurs étrangers… y compris les déçus du Brexit qui se détournent du marché britannique.

Nils Vinck, Directeur du département Investissement, conclut : « Qu’ils soient allemands, nord-américains ou asiatiques, les investisseurs étrangers perçoivent tout le potentiel qu’offre le marché français, et surtout celui du bureau en Ile-de-France. Les bons résultats du marché locatif, les anticipations à la hausse des loyers prime, et les perspectives de création de valeur induites à plus long terme par les grands projets urbains sont autant d’atouts à considérer. Ces capitaux étrangers viennent s’ajouter à une demande d’investisseurs nationaux, bien décidés à capitaliser sur leur connaissance locale ».

Télécharger l’étude :

http://www.cushmanwakefield.fr/fr/research-and-insight/2018/marketbeat-france-investissement-t2-2018


A propos de Cushman & Wakefield

Leader mondial des services dédiés à l’immobilier d’entreprise, Cushman & Wakefield accompagne investisseurs, propriétaires et entreprises dans toute leur chaîne de valeur immobilière, de la réflexion stratégique jusqu’à l’aménagement des locaux. Le groupe conseille ses clients utilisateurs et investisseurs internationaux, dans la valorisation de leurs actifs immobiliers en combinant perspective mondiale et expertise locale à forte valeur ajoutée, à une plate-forme complète de solutions immobilières. Fort de ses 48 000 collaborateurs répartis dans près de 400 bureaux et 70 pays à travers le monde,  Cushman & Wakefield a réalisé en 2017, un chiffre d’affaires de 6,9 milliards de dollars via ses principales lignes de métiers : facilities et project management, transaction, capital markets et conseil. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.cushmanwakefield.fr et sur Twitter @CushWakeFrance