Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Flash Bureaux IDF Septembre 2018

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

Flash Bureaux au 1er Novembre 2018 - Ile-de-France - Cushman & Wakefield France

  • En ce mois d’Octobre, le marché des bureaux aura enregistré une performance plutôt moyenne avec à peine 112 000 m² commercialisés au travers de 196 signatures.  Elles portent le volume placé à un peu moins de 2 millions de m², un chiffre en repli de 4% en un an.
  • Entre Janvier et Octobre 2018, on compte ainsi    2 681 transactions réalisées, à comparer à 2 646 signatures recensées l’an dernier à la même époque, soit une progression de 1%.
  • Le segment des surfaces entre 1 000 à 5 000 m² est désormais le seul à afficher un taux de croissance positif (+13%) alors que les grands gabarits et les petites surfaces entrent en territoire négatif avec des reculs de 13% et 6% respectivement.  
  • Dans ce contexte, nous abaissons notre anticipation quant à un volume de demande placée, de l’ordre de 2,4 - 2,5 millions de m² d’ici au cumul de l’année.

Analyse par secteur géographique


  • Un peu moins de 200 signatures sur des surfaces de bureaux sont venues s’ajouter en Octobre à la demande placée des 9 premiers mois. Cette performance plutôt faible fait basculer le cumul de la demande placée depuis le début de l’année (proche des 2 millions de m²) en territoire négatif (-4% en un an).   
  • Paris qui avait jusque là enchainé les bons résultats, voit son volume de commercialisation reculer de 4% au global et de -20% pour les arrondissements du Sud. Le QCA & Centre Ouest (499 600 m²) dépasse d’une courte tête (+3%) son résultat de l’an dernier. Dans l’Ouest, le contraste est saisissant entre une croissance de 15%  des transactions à La Défense et un repli d’une ampleur identique sur le Croissant Ouest (492 400 m² depuis le début de l’année). Le constat est également négatif  en Première Couronne, mais dans une amplitude plus réduite (-5%) alors qu’en Deuxième Couronne, les transactions de petites et moyennes surfaces assurent une progression des volumes de l’ordre de 17%.

Télécharger l'étude complète ci-dessus.

Cushman & Wakefield France