Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat IDF Paris Bureaux T2 2018

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86 46 10 95

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat IDF Paris Bureaux T2 2018 - Surprenante Capitale !

Demande placée : un trimestre plus qu’honorable !

Le 2ème trimestre 2018 s’achève avec un volume commercialisé de 256 900 m² à Paris, portant ainsi la demande placée depuis le début de l’année à 548 900 m². Cette valeur, bien qu’en progression de 18% d’une année sur l’autre, tranche avec la tendance observée durant les deux trimestres précédents qui ont chacun atteint le record de 330 000 m² commercialisés par trimestre. Ce ralentissement des transactions doit être analysé à l’aune d’un taux de vacance en chute libre depuis 2016 dans la Capitale. La rareté des offres dans Paris contraint à l’évidence l’expression de la demande et oriente les entreprises vers des solutions de co-working.

En termes de géographie, cette contraction du volume placé est à lier à la diminution de la demande placée dans le Nord-Est (-9%) et le Sud (-11%). Le QCA quant à lui, reste le sous-secteur le plus dynamique avec pas moins de 485 transactions totalisant 220 800 m², en hausse de 10% par rapport à l’an passé !

Taux de vacance : un plus bas historique !

Le taux de vacance parisien atteint à la fin du 1er  semestre 2018 son plus bas niveau depuis 10 ans à 2,4%. Seuls les secteurs de Paris Centre Ouest hors QCA (3,3%) et Paris 14-15ème (4,1%) affichent des taux de vacance supérieurs à 3%. Le renouvellement de l’offre neuve ou restructurée pourtant conséquent sur la Capitale (385 000 m² attendus d’ici 2020) ne suffit pas à redonner un peu de souffle au marché, les opérations faisant le plus souvent l’objet de pré-commercialisations.

Les valeurs locatives restent stables !

Une stabilisation des valeurs locatives est observée ce trimestre sur le marché parisien : 540 €/m²/an pour des surfaces neuves ou restructurées (+4% en un an) et jusqu’à 680 €/m²/an dans le QCA. La pénurie d’offre devrait perdurer en 2018 et 2019 et permettre un recalibrage des loyers sur des plus hauts historiques. La tendance est similaire pour les surfaces de seconde main dont la valeur locative moyenne se positionne à 430 €/m²/an (+5% en un an), pouvant atteindre 570 €/m²/an dans le QCA. Paris marque ainsi sa différence avec les autres micromarchés franciliens où cette tendance haussière des loyers reste à confirmer.

Pour plus d'informations, téléchargez le pdf ci-dessus.

Cushman & Wakefield