Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat IDF La Défense T3 2018

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat Bureaux La Défense T3 2018 - Réinventer La Défense !

Demande placée : régime constant

Le marché des bureaux de La Défense poursuit son année 2018 sur un rythme satisfaisant et les 45 400 m² commercialisés au 3ème trimestre portent à 120 000 m² la demande placée en 9 mois. Un tel niveau d’activité devance son temps de passage de 2017 et frôle sa moyenne décennale (127 000 m²), sachant que la marche reste encore haute pour égaler les scores des deux années précédentes.

Relais de croissance multiples

Sur un marché tertiaire francilien sous le signe de la centralité parisienne, La Défense a su tirer son épingle du jeu en attirant 6 grands mouvements d’utilisateurs depuis le début de l’année. Au titre des plus importants, citons DALKIA (10 900 m²), les LABORATOIRES MSD (9 900 m²) ou encore OTIS (8 100 m²). Le fait que la quasi-totalité de ces commercialisations ait concerné des immeubles rénovés ou récents suggère une prise de vitesse potentielle du marché du quartier d’affaires à moyen terme.

Les autres segments de surface n’ont pas été en reste, notamment celles comprises entre 1 000 et 5 000 m². Ce créneau, au cœur de près d’un mètre carré sur deux commercialisé depuis le début de l’année, propose un solide relais d’activité qui renforce également la résilience de La Défense. Sur les 27 transactions réalisées sur ce segment, pas moins de 5 figurent dans la tranche haute de ce gabarit de surfaces, parmi lesquelles KPMG (4 900 m²) dans « Europlaza » et EDF (3 300 m²) dans « Cœur Défense » ou encore COGNIZANT (3 000 m²) dans la tour « Ariane ».

Valeurs locatives : courants ascendants

Le loyer moyen de transaction des surfaces de première main s’établit à 480 €/m²/an en moyenne en 2018 (+7% en 9 mois). L’étroitesse de l’offre de grande taille et l’arrivée de nouveaux immeubles hautement qualitatifs proposés à plus de 550 €/m²/an créent les conditions d’une hausse des loyers à court/moyen terme. Sans pour autant revenir aux sommets de 2009-2011, le loyer de première main de La Défense possède encore un indéniable potentiel de croissance supplémentaire.

La relative stabilité du loyer moyen de seconde main à  420 €/m²/an (+2%) cache, de son côté, un étagement assez large des valeurs mais une concentration des prises à bail entre 390 et 430 €/m²/an. Dans le même temps, et face à l’absence d’offre neuve à court terme, plusieurs propriétaires ont relevé à 450-500 €/m²/an les loyers de présentation de leurs bureaux récents ou rénovés.

Plus d'information en téléchargeant l'étude ci-dessus.

Cushman & Wakefield France