Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat Croissant Ouest Bureaux T3 2019

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86 46 10 95

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat Croissant Ouest Bureaux T3 2019

"Grands écarts"

Demande placée : sans grand allant…

Le marché des bureaux du Croissant Ouest a conservé le rythme plutôt lent qui est le sien depuis le début de l’année 2019. Pour preuve, les 100 900 m² de surfaces tertiaires commercialisées au cours du 3ème trimestre, un résultat quasi stable d’un trimestre sur l’autre. Au cumul des 9 premiers mois de l’année, la demande placée affiche ainsi un volume total de 336 300 m², en repli de 28% d’une année sur l’autre.

Dans le détail, l’ensemble des secteurs du Croissant Ouest sont à la peine en 2019, à commencer par la périphérie de La Défense, où le ralentissement des grands mouvements - c’est-à-dire ceux supérieurs à 5 000 m² - entraine en 2019 un recul marqué (-51%) des commercialisations. L’activité transactionnelle est également réduite en Boucle Sud (123 800 m², -7% d’une année sur l’autre). Ici l’accélération des prises à bail sur des petites surfaces a partiellement la baisse de régime des bureaux de plus de 5 000 m². L’analyse est sensiblement différente à Neuilly-Levallois, où la forte contraction de l’offre immédiate réduit de facto l’expression de la demande des utilisateurs (72 700 m² en repli de 2%).

Déficit notoire de grandes transactions

Le repli des commercialisations sur le segment des grandes transactions a fait chuter la taille moyenne des prises en occupation (passée de 25 000 m² en 2018 à 9 000 m² en 2019) alors que le nombre des signatures a, quant à lui, progressé. Les bureaux de taille intermédiaire, locomotive actuelle du marché, affichent également une baisse (-9% en une année) particulièrement sensible sur le marché de Neuilly-Levallois et de Péri-Défense. Signalons, a contrario, la très bonne tenue des petites surfaces (+8%) avec une mention spéciale pour les Boucles Sud et Nord.

Courants chauds et… froids

Les loyers moyens de transactions de première main sont globalement à la hausse sur tous les sous-marchés, avec des intensités variables selon les secteurs : déjà calé en haut de fourchette, les valeurs locatives à Neuilly-Levallois poursuivent leur ascension en pente douce (+2% en 9 mois) à 490 €/m²/an. La Boucle Nord présente un profil similaire (+4% en 9 mois) mais au plancher à 250 €/m²/an. Entre les deux, Péri-Défense et Boucle Sud sont portés par de rapides courants ascendants avec une évolution proche de 12%-13%, pour se positionner respectivement à 370 €/m²/an et 440 €/m²/an.

Plus d'informations en téléchargeant l'étude ci-dessus.

Cushman & Wakefield France