Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Esclavage moderne et Trafic d’êtres humains

Cushman & Wakefield a pris l’engagement de gérer son entreprise de manière responsable et en suivant les normes éthiques les plus rigoureuses. Nous comptons parmi les plus prestigieuses entreprises de prestation de services immobiliers en France, employant un effectif de plus de 490 collaborateurs qui travaillent directement pour nous dans 8 établissements répartis sur le territoire français. Nos clients appartiennent aux secteurs public, privé et à but non lucratif en France et dans le monde entier.

Nous manifestons une tolérance zéro en matière d’esclavage et de trafic d’êtres humains, et la politique de Cushman & Wakefield interdit toutes formes de travail forcé ou obligatoire. Elle requiert que les vendeurs/fournisseurs s’appliquent à préserver et à promouvoir les droits humains fondamentaux, selon lesquels les décisions en matière d’emploi sont basées sur un libre choix sans impliquer de travail forcé ou carcéral, sans utiliser de punitions physiques ou de menaces de violence ou autres formes d’abus physique, sexuel, psychologique ou verbal en tant que méthode de discipline ou de contrôle.

En outre, notre politique rend obligatoire la conformité aux limites d’âge pour accéder à l’emploi définies par la législation ou la réglementation, et à l’interdiction d’employer des enfants pour effectuer un travail qui les expose à des risques physiques indus pouvant nuire à leur développement physique, mental ou émotionnel ou interférer de manière inappropriée avec leur scolarité. 

En ce qui concerne Cushman & Wakefield, compte tenu de la nature de ses activités, le risque perçu se situe principalement au niveau de sa chaîne d’approvisionnement, qu’il s’agisse d’obtenir des services pour exploiter son entreprise ou de fournir des services à ses clients. Les fournisseurs concernés travaillent dans de nombreux secteurs tels que le bâtiment et la construction, le facilities management, la finance, la technologie, le voyage et les services publics. Nous collaborons également avec d’autres professionnels, conseillers et consultants, et entrepreneurs.

Dans ceux de nos domaines d’activité pour lesquels nous évaluons ou estimons que les éventuels risques d’esclavage moderne sont plus élevés, nous utilisons un certain nombre de mesures aux fins de limiter le risque. Nous pouvons citer, entre autres mesures : 

  • l’utilisation, dans les contrats avec les fournisseurs, de clauses contractuelles qui requièrent de se conformer aux normes de notre politique ;
  • un travail de vérification préalable de nos fournisseurs pour détecter d’éventuels signaux d’alerte en matière d’esclavage et de trafic d’êtres humains ;
  • l’exigence explicite ou implicite prévoyant que les fournisseurs nous notifient de toutes violations.

À ce jour, nous n’avons connaissance d’aucun exemple d’esclavage ou de trafic d’êtres humains dans notre entreprise ou notre chaîne d’approvisionnement. Nous disposons d’une ligne d’assistance externe par laquelle les employés, clients et tiers peuvent signaler les situations d’esclavage ou de trafic d’êtres humains présumées dans notre entreprise ou notre chaîne d’approvisionnement. 

En cas de notification, nous agirions immédiatement et résolument. Les mesures que nous prendrions pourraient inclure la collaboration avec nos fournisseurs pour remédier à des violations mais, également, la résiliation immédiate des contrats, la consultation des autorités de mise en application de la loi et autres organes compétents, en fonction de ce qui serait approprié.

Nous nous appliquons régulièrement à rappeler à notre personnel (et, le cas échéant, aux fournisseurs) leurs obligations en vertu de notre Code de conduite et des politiques juridiques et de conformité du Groupe, et nous lui dispensons une formation à ce sujet. Nous avons demandé au Responsable de notre Département Risque et Conformité de travailler avec d’autres parties prenantes de notre entreprise pour élaborer une stratégie et une approche relatives à la formation sur  l’esclavage moderne et le trafic d’êtres humains. 

Ce programme est globalement parrainé par Madame Marie AVON, Directeur Juridique en France. La Direction de Cushman & Wakefield a chargé l’équipe Juridique, Risque et Conformité de surveiller la conformité à nos politiques dans ce domaine. Le Responsable du Département Risque et Conformité est tenu de faire régulièrement rapport à la Direction quant à la conformité à nos politiques dans ce domaine.

Cette déclaration est effectuée au nom des entités Cushman & Wakefield en France sur l’esclavage et le trafic d’êtres humains. La déclaration est examinée chaque année et elle est signée au nom de Cushman & Wakefield en France.

MARIE AVON

Directeur Juridique - France