Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Marché de l’immobilier d’entreprise à Lyon – Bilan 2015

Après avoir présenté la semaine dernière les résultats du marché de l’immobilier d’entreprise en région lyonnaise devant une audience de 80 clients, Cushman & Wakefield revient sur les grands indicateurs de ce marché en 2015 et dresse les perspectives de l’année 2016.   

Le conseil souligne d’entrée de jeu la bonne tenue des différents marchés immobiliers (bureaux, locaux d’activité et logistique) dans un environnement économique toujours chahuté et jugé encore incertain par les entrepreneurs. Dans ce contexte, les performances du marché lyonnais créent la surprise en affichant une très bonne tenue, dont les volumes d’investissement se font l’écho.

Bureaux

Le marché des bureaux de Lyon achève l’année 2015 sur un volume de transactions quasi record de 272 000 m², en hausse de 12% d’une année sur l’autre. Les grands mouvements dans des immeubles neufs à Gerland et Vaise principalement, ont été nombreux et ont porté le marché en 2015. Dans le même temps, l’offre à 6 mois (406 000 m²) est en hausse avec une progression marquée sur les surfaces de seconde main. Le stock d’immeubles futurs (117 000 m²) est sous contrôle des investisseurs et promoteurs. Le renouvellement de cette offre permettra au marché tertiaire lyonnais d’accompagner une demande toujours soutenue de la part des entreprises. Dans ce contexte, les valeurs locatives se tiennent plutôt bien et leur amplitude (de 100 à 295 €/m²/an selon les localisations et la qualité des surfaces) favorise la mobilité des entreprises.

Locaux d’activités

Les volumes commercialisés de locaux d’activité (282 000 m²) affichent un recul en 2015 : quelques grandes transactions manquent à l’appel mais le début d’année 2016 déjà très actif laisse présager une année au-delà des 300 000 m² placés. Le retour d’une offre neuve, en particulier sur un schéma d’acquisition, devrait permettre de répondre à la demande des entreprises, plus précisément dans le secteur est. Les utilisateurs sont à la recherche de locaux qualitatifs, faisant ainsi grimper la moyenne des valeurs transactées (82 €/m²/an pour le neuf, 53 €/m²/an pour la seconde main).

Entrepôts logistiques

Le marché logistique a conservé sa bonne dynamique en 2015 avec 343 000 m² placés, essentiellement sur des surfaces de seconde main dans le secteur Isère nord. Le lancement de deux opérations en blanc va regarnir un stock de surfaces neuves inexistant sur le marché depuis 3 ans, et répondre à une demande qui s’exprime aujourd’hui de la part des chargeurs comme des logisticiens. Les valeurs locatives sont stables, entre 42 et 47 €/m²/an pour les surfaces les plus qualitatives.

Investissement

L’année 2014 avait été décevante sur le marché lyonnais de l’investissement avec moins de 900 millions d’euros d’acquisitions réalisées. Le cru 2015 n’en est que meilleur avec une performance du marché qui frôle 1,3 milliard d’euros : un record pour ce marché. Ces bons résultats sont à mettre au crédit d’un marché plus actif cette année sur le segment des méga-deals (« Sky 56 » ou Hôtel Dieu). Ces acquisitions relativement exceptionnelles par leur montant, sont accompagnées de nombreuses opérations sur le segment des immeubles de bureaux et de la logistique (près de 120 millions d’euros investis).
« Le marché lyonnais attire les investisseurs par la robustesse de son marché locatif : destination de choix des investisseurs français, il séduit aussi les acteurs étrangers qui se sont positionnés principalement sur des actifs de commerce et de logistique » selon, le département Research de Cushman & Wakefield.