Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Marché des bureaux Lyon – 1er semestre 2016

« Les 130 000 m² de bureaux commercialisés en 6 mois sur le marché lyonnais (dont 63 400 m² au 2ème trimestre) constituent l’un de ses meilleurs scores de la décennie pour un 1er semestre. Ce volume d’activité dépasse nettement sa moyenne des 10 dernières années et laisse présager un exercice 2016 réussi », analyse Nicolas de Barjac, directeur de l’Agence Cushman & Wakefield à Lyon. 

Dans sa dernière note de conjoncture sur le marché de l’’immobilier d’entreprise de l’agglomération lyonnaise parue ce jour, le conseil relève que les transactions d’envergure (supérieures à 1 000 m²) ont concentré 57% du volume total des commercialisations et constituent le principal moteur du marché. Leur rebond depuis l’an passé est spectaculaire, tant en volume (74 000 m² contre 28 000 m²) qu’en nombre de réalisations (29 au 1er semestre 2016 contre 9 l’an passé). Les grandes signatures de bureaux neufs du début de l’année concentraient la demande placée dans l’ouest lyonnais ; l’activité s’est recentrée au 2ème trimestre sur les principaux secteurs de Lyon intra-muros (La Part-Dieu, Tonkin et Préfecture), avec cette fois un net ascendant pour les bureaux de seconde main. 

Le rythme soutenu du 1er semestre n’a pas mis fin à la hausse des disponibilités (+5% en 6 mois), qui atteignent 423 000 m² fin juin 2016. Un renchérissement surtout sensible en périphérie (+13%), l’offre de Lyon intra-muros restant inchangée. La périphérie a vu ses stocks de seconde main augmenter fortement (+25%), tandis qu’à Lyon même, les surfaces de première main ont légèrement augmenté (+5%).

Côté valeurs locatives, le loyer moyen pour les surfaces de première main s’établit à 180 €/m²/an en ce qui concerne les prises à bail observées au 1er semestre 2016, avec une amplitude large (de 130 à 240 €/m²/an selon les micromarchés considérés). L’activité transactionnelle soutenue dans les secteurs tertiaires phares de Lyon intra-muros tire le loyer moyen de seconde main à la hausse, de 155 €/m²/an en 2015 à 165 €/m²/an en 2016. Une valeur qui dépasse les 200 €/m²/an à La Part Dieu.
« La très bonne tenue du marché lyonnais booste la construction de bureaux sur l’agglomération lyonnaise. Après une année 2015 record en termes de livraison, un peu moins de 120 000 m² de bureaux neufs ou restructurés sont attendus en 2016. Seuls 22 400 m² de ces bureaux du futur sont encore disponibles parmi les livraisons attendues au 2nd semestre. C’est dire l’appétit des entreprises pour l’immobilier d’entreprise à Lyon ; la moitié des chantiers en cours livrables en 2017 ont d’ailleurs déjà trouvé preneur.» conclut Magali Marton, directrice des Etudes de Cushman & Wakefield.