Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Etude Centre de Marques France Septembre 2017

Le retour des centres de Marques - Le point sur le secteur des magasins d’usines et centres de marques en France par Cushman & Wakefield

A retenir :

- Forte concentration du parc en Ile-de-France et dans des régions historiquement orientées vers l’industrie textile.

- Reprise des ouvertures en 2017, avec 35 000 m² de nouvelles surfaces

- Projets en pipe-line couvrant les régions frontalières du Nord et de l’Est.

- Elargissement du marché domestique à de nouveaux opérateurs internationaux.

- Nette montée en gamme des concepts de 4ème génération laissant la part belle aux loisirs et à la restauration.

- Attractivité certaine des centres de Marques auprès des investisseurs français et étrangers.


Paris, le 20 Septembre 2017 - Implantés en France depuis les années 80, les magasins d’usines devenus centres de marques ont suivi une trajectoire en parallèle de celle des commerces traditionnels, révélant une montée en gamme progressive jusqu’à rendre la notion de marque incontournable. Plus résistants aux aléas de la conjoncture économique que les centres commerciaux traditionnels, les centres de marques ont maintenu leur attractivité en s’adaptant progressivement à une clientèle sans cesse plus exigeante, grâce aux nouvelles technologies et aux savoir-faire des enseignes et des opérateurs. Cushman & Wakefield dresse le portrait de ce secteur de niche.

Un contexte favorable pour densifier le maillage existant

Après une pause dans le développement en 2016, l’année 2017 a vu l’ouverture d’un centre Mc Arthur Glenn (25 000 m²) à Miramas et s’apprête à accueillir en novembre le « Honfleur Normandy Outlet » sur 18 000 m² GLA. La machine semble effectivement relancée à en juger par les projets prévus dans les deux prochaines années ; des extensions, comme à Romans-sur-Isère ou Talange mais surtout des créations de surfaces qui permettront de renforcer le maillage du territoire et couvrir des zones moins achalandées telles que les quarts nord-ouest et sud-Est. Au total, plus de 250 000 m² de surfaces nouvelles pourraient voir le jour en centres de marques d’ici 2020.

Christian Dubois, Head of Retail Services France ajoute que «  les nouveaux projets permettront de diversifier la liste des opérateurs en place par l’introduction de nouveaux acteurs sur le territoire national. Le  projet The Village (25 000 m²) à Villefontaine dans l’Isère, présenté par Freeport et la Compagnie de Phalsbourg ou encore le projet L’Escale (20 000 m²) développé par Fiminco / JMP Expansion dans le Nord confirment la dimension globale de ce marché bien spécifique », précise-t-il.

Côté investissement…

Bien qu’il s’agisse d’un micro marché, le segment des centres de marques constitue une alternative de choix pour les investisseurs, principalement étrangers, et la France se situe sur le podium de tête; derrière l’Italie et le Royaume Uni, si l’on considère les investissements réalisés depuis 10 ans. L’année 2016 a été relativement fructueuse avec un montant investi de 211 millions d’€, soit 9% de l’ensemble du volume transacté en immobilier de commerce. « L’année 2017 devrait tenir son rang si les transactions en cours se concrétisent. A plus long terme, le développement de nouveaux centres (250 000 m² d’ici 2020) devrait alimenter un marché où l’appétit des investisseurs pour cette forme spécifique de commerces est grand. » précise avec optimisme Magali Marton, directrice des Etudes.

Nul doute que le concept jouisse encore de belles perspectives de développement et poursuive son expansion, à quand la 5ème génération ?...

Etude complète en pj.

A propos de Cushman & Wakefield

Leader mondial des services dédiés à l’immobilier d’entreprise, Cushman & Wakefield accompagne ses clients dans la transformation de leurs modes de travail, de consommation et de vie. Nos 43 000 collaborateurs localisés dans plus de 60 pays aident leurs clients utilisateurs et investisseurs mondiaux à optimiser la valeur de leurs biens immobiliers en combinant leur expertise locale et internationale à forte valeur ajoutée, à une impressionnante plate-forme de solutions immobilières. Cushman & Wakefield figure parmi les plus grands leaders des sociétés spécialistes des services en immobilier d’entreprise avec un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars réalisé via ses lignes de métiers clés : transaction, investissement, gestion d’actifs immobiliers, facility management (sous la marque C&W Services), conseils aux utilisateurs, asset management (sous la marque DTZ Investors) project services et expertise. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.cushmanwakefield.fr