Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Marche Investissement France T3 2017

Marché de l’investissement en France au 3ème trimestre 2017 - Baisse de régime passagère

Ce qu’il faut retenir :

  • 14,3 milliards d’€ investis sur les trois premiers trimestres de 2017 : un volume en baisse de 9% d’une année sur l’autre
  • Un peu plus de 9,1 milliards d’euros investis en immobilier d’entreprise en Ile-de-France depuis janvier 2017 : un résultat inférieur à celui de l’an dernier (près de 13,2 milliards d’euros)
  • Une allocation de capitaux en légère baisse pour le bureau (66%) et le commerce (14%), en hausse pour la logistique (19%, un niveau record)
  • Une mutation dans la stratégie des investisseurs avec un segment « Core », qui recule au profit du « Core + » et du « Value-Added »
  • Un report de grandes transactions attendu au 4ème trimestre 2017, qui permettrait au volume d’investissement d’atteindre les 27 milliards d’euros à la fin de l’année.

Paris, 30 octobre 2017 - A la fin du 3ème trimestre 2017, 14,3 milliards d’euros ont été investis en immobilier d’entreprise banalisé (bureaux, commerces, entrepôts et locaux d’activité), un volume en baisse de 9% d’une année sur l’autre mais en hausse de 22% par rapport à la moyenne décennale (11,7 milliards d’euros). Malgré un contexte économique toujours propice aux marchés immobiliers l’accélération escomptée des volumes d’investissements dès le 3ème trimestre 2017 n’a finalement pas eu lieu.

Les transactions d’un montant supérieur à 200 millions d’euros se sont multipliées ce trimestre (quatre pour un montant total de 1,4 milliard d’euros au 3ème trimestre) : acquisition par AMUNDI IMMOBILIER des « Docks de Marseille » (ensemble mixte de bureaux et commerces), prise de participation de NATIXIS ASSURANCES dans les « Tours Duo » à Paris 13ème et acquisitions par PRIMONIAL REIM de deux immeubles de bureaux dans le croissant ocuest « In & Out » à Boulogne-Billancourt et « West Plaza » à Colombes. « Un report de grandes transactions sur le 4ème trimestre 2017 devrait permettre au volume d’investissement de l’année 2017 de flirter avec celui de 2016, soit 27 milliards d’euros », précise Nils Vinck, Head of Capital Markets France chez Cushman & Wakefield. « L’appétit des investisseurs est important, d’autant que le marché locatif enchaîne les records avec des perspectives intéressantes de croissance de loyers à Paris ».

De janvier à la fin de l’été 2017, les volumes investis s’inscrivaient parfaitement dans les pas de 2016 mais en à peine un mois, une décélération de près de 20% des montants cédés en bureaux a creusé l’écart. En effet, 9,5 milliards ont été investis en 2017 vs 11,9 milliards à la même époque de l’année précédente. Le secteur des commerces est toujours à la peine avec seulement 2 milliards d’euros investis à la fin du 3ème trimestre 2017 alors que les entrepôts établissent un nouveau record (2,7 milliards d’euros), aidé par la méga-transaction de CIC sur le portefeuille BLACKSTONE.

En Ile-de-France, un peu plus de 9,1 milliards d’euros ont été investis en immobilier d’entreprise depuis janvier 2017, un résultat inférieur à celui de l’an dernier (près de 13,2 milliards d’euros) et tout juste supérieur à la moyenne des 10 dernières années (9 milliards d’euros). La répartition géographique des montants investis fait parfaitement écho au marché locatif francilien avec Paris (40% du montant investi) et le croissant ouest (30%) en leaders incontestés. A La Défense, la cession de la « Tour CB16 » constitue la première vente d’envergure de l’année 2017. Il faudra attendre le prochain trimestre, pour voir s’envoler les volumes sur ce marché avec la vente annoncée de l’ensemble immobilier « Cœur Défense » entre autres…

« Sous la pression d’un marché nettement sous-offreur, la stratégie des investisseurs sur le marché des bureaux en Ile-de-France poursuit sa mutation » conclut Magali marton, Directrice des Etudes chez Cushman & Wakefield. « Le segment « Core », devenu le terrain de jeu de quelques « happy few » de plus en plus sélectifs, recule au profit du « Core + » et des opérations « Value-added » sur les marchés parisien et du croissant ouest ».

Téléchargez l'étude complète ici : http://www.cushmanwakefield.fr/fr/research-and-insight/2017/marketbeat-france-investissement-t3-2017/

A propos de Cushman & Wakefield

Leader mondial des services dédiés à l’immobilier d’entreprise, Cushman & Wakefield accompagne ses clients dans la transformation des modes de travail, de consommation et de vie. Nos 45 000 collaborateurs implantés dans plus de 70 pays conseillent leurs clients, utilisateurs et investisseurs internationaux, dans la valorisation de leurs actifs immobiliers en combinant perspective mondiale et expertise locale à forte valeur ajoutée, à une plate-forme complète de solutions immobilières. Cushman & Wakefield compte parmi les leaders mondiaux de services en immobilier d’entreprise avec un chiffre d’affaires de 6 mds de dollars réalisé via ses lignes de métiers principales : transaction, investissement, gestion d’actifs immobiliers, facility management (sous la marque C&W Services), conseils aux utilisateurs, asset management (sous la marque DTZ Investors), project management et expertise. 2017 marque le centième anniversaire du label Cushman & Wakefield. Cent années durant lesquelles nous avons mis les idées de nos clients en action. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.cushwakecentennial.comwww.cushmanwakefield.fr