Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

New Bond Street à Londres supplante les Champs-Élysées à Paris, et occupe la troisième place des artères commerçantes les plus chères au monde

New Bond Street à Londres supplante les Champs-Élysées à Paris, et occupe la troisième place des artères commerçantes les plus chères au monde

  • La 5ème Avenue à New-York conserve sa première place dans ce classement, suivie par Causeway Bay à Hong-Kong
  • La hausse de 37,5 % des loyers sur New Bond Street à Londres hisse cette artère  à la 3ème place, dépassant l’avenue des Champs-Élysées à Paris, qui recule en 5ème  position
  • La via Montenapoleone à Milan se hisse à la 4ème place

Paris, 15 novembre 2017 – La très forte progression des loyers a hissé New Bond Street à Londres à la 3ème place des artères commerçantes les plus chères au monde, tandis que Upper 5th Avenue à New-York et Causeway Bay à Hong-Kong conservent leurs 1ère et 2ème place respectives, d’après l’étude annuelle « Main streets across the world » publiée ce jour par Cushman & Wakefield.

Cette 29ème édition de l’étude suit l’évolution des loyers dans 451 des artères commerçantes les plus célèbres au monde et classe les plus chères d’entre elles dans 68 pays par valeur locative, sur la base des données exclusives de Cushman & Wakefield.

La 5ème Avenue de New-York reste numéro 1 des avenues les plus chères au monde avec un loyer moyen de 28 262 €/m²/an. Elle est talonnée par Causeway Bay à Hong-Kong, à la 2ème place malgré un recul de 4,7 % de son loyer moyen à 25 673 €/m²/an.

New Bond Street à Londres doit sa remontée à la 3ème place du palmarès 2017 à une augmentation des loyers de plus d’un tiers (en devise locale) au cours de l’année précédente pour atteindre 16 200 €/m²/an. Cette remontée dans le classement par rapport aux autres destinations retail dans le monde souligne la puissance de l’offre de commerces haut de gamme à Londres et la forte demande de surfaces commerciales de qualité supérieure dans le West End.

La via Montenapoleone à Milan a vu ses loyers progresser de 12,5 % sur l’année 2016, pour atteindre 13 500 €/m²/an, à comparer à 13 255 €/m²/an pour l’avenue des Champs Élysées à Paris qui recule ainsi à la 5ème place avec un niveau de loyers inchangé depuis l’année précédente.

Christian Dubois, Head of Retail Services France chez Cushman & Wakefield commente : « L’avenue des Champs Elysées reste un emplacement incontournable pour les enseignes en quête d’exposition à l’international. Ici, les frontières entre luxe et commerce mass-market s’estompent tant que les flux et la visibilité sont présents. Les mutations en cours devraient confirmer ce rôle de vitrine et maintenir les valeurs locatives à des niveaux élevés. »

L’auteur du rapport, Darren Yates, Head of Retail Research pour la région EMEA chez Cushman & Wakefield, précise : « Malgré de nombreux écueils, le commerce mondial garde son dynamisme et son prestige face aux grandes évolutions technologiques et démographiques qui traversent la planète. Les grandes destinations du shopping – dont la 5ème Avenue à New-York, Causeway Bay à Hong-Kong et New Bond Street à Londres – sont fortement plébiscitées par les marques internationales pour créer de nouvelles expériences d’achat originales et stimulantes. Les enseignes les plus novatrices conjuguent plates-formes en ligne et commerce physique pour offrir une expérience omni-canal fluide pour le client, mais le concept et la localisation des points de vente jouent toujours un rôle majeur dans la qualité de l’expérience client. »

LES DIX DESTINATIONS LES PLUS CHÈRES PAR PAYS (source : Cushman & Wakefield)

 

Classement
2017

Classement
2016

Lieu

LOYER 2017
€/m²/an

1

1

New-York, Upper 5th Avenue (49ème – 60ème rues)

28 262

2

2

Hong-Kong, Causeway Bay

25 673

3

4

Londres, New Bond Street

16 200

4

6

Milan, Via Montenapoleone

13 500

5

3

Paris, Avenue des Champs-Élysées

13 255

6

5

Tokyo, Ginza

11 308

7

7

Sydney, Pitt Street Mall

9 422

8

8

Séoul, Myeongdong

8 598

9

9

Zurich, Bahnhofstrasse

8 310

10

10

Vienne, Kohlmarkt

4 620

Région EMEA

Les grandes artères londoniennes sont parmi les plus recherchées et les plus chères au monde, les loyers de New Bond Street, à la 3ème place du classement, grimpant de 37,5 % en un an pour se positionner à 16 200 €/m²/an. Après une pause dans l’activité commerciale de la capitale anglaise au lendemain du Brexit, les signatures de baux sont reparties début 2017.

La demande en faveur des adresses prestigieuses de Paris, comme l’avenue des Champs Élysées, l’avenue Montaigne et la rue Saint-Honoré, a bien résisté à l’incertitude politique qui a précédé l’élection présidentielle française de mai 2017. Les grands sites commerçants de la capitale française ont profité d’une fréquentation soutenue, tant par les visiteurs nationaux qu’étrangers, dans le sillage de la reprise significative du tourisme international au cours de l’année.

En Italie, les loyers des destinations retail sont restés stables, seules les grandes villes dont l’activité est portée par le tourisme profitent d’ajustements sensibles à la hausse. Ainsi, Milan, Turin et Florence ont vu certaines de leurs artères connaître une envolée de leurs loyers.

Justin Taylor, Responsable Retail pour la région EMEA chez Cushman & Wakefield, annonce : « S’il demeure des défis et des incertitudes, la reprise du commerce de détail se poursuit en Europe et devrait se poursuivre de façon soutenue en 2018. La moitié des dix destinations retail les plus chères au monde se situent ainsi en Europe, ce qui traduit bien la vigueur de la demande. Les localisations haut de gamme ont la primeur de l’attrait des marques les plus innovantes et de qualité supérieure. La hausse des loyers a également été portée par l’afflux de touristes. Au Royaume-Uni notamment, le fléchissement de la livre sterling a fait grimper le nombre de visiteurs et l’offre de commerces de qualité à Londres continue de séduire malgré l’agitation liée au Brexit. Dans le même temps, la croissance observée à Milan, Turin et Florence souligne le pouvoir d’attraction de l’Italie parmi les destinations shopping. »

Continent américain

La 5ème avenue de New York dans la partie de l’Upper East Side (entre les 49ème et 60ème rues) reste l’emplacement shopping où les loyers sont les plus élevés au monde pour les espaces commerciaux en location directe ou en sous-location. Les loyers annuels demeurent inchangés par rapport à 2016, à 28 262 €/m²/an. En revanche, toujours à Manhattan, un certain nombre de secteurs ont vu leurs loyers baisser et la vacance augmenter, notamment à SoHo, Times Square et Meatpacking District. 

Les grandes villes d’Amérique latine continuent de voir fleurir les projets de centres commerciaux de qualité supérieure pour répondre à la demande d’une classe moyenne en plein essor. À Mexico City, le maintien de la stabilité économique a permis une progression soutenue des loyers des grandes avenues commerçantes sur le 1er semestre de l’année 2017 pour atteindre 998 €/m²/an.

Continent Asie Pacifique

Causeway Bay à Hong-Kong reste la 2ème artère commerçante la plus chère au monde, même si les loyers des principales rues commerçantes ont continué de perdre environ 5% de leur valeur au fil de l’année. Cette baisse est imputable à la chute vertigineuse du nombre de visiteurs en provenance de Chine continentale ; ceci a incité un bon nombre d’enseignes à la plus grande prudence, en particulier sur le segment haut de gamme.

Le marché du commerce de détail continue d’évoluer sur le continent chinois : on y voit croître rapidement une base de consommateurs avertis, connaisseurs des marques et à la recherche d’expériences d’achat nouvelles et plus sophistiquées. Wangfujing à Beijing se place au 11ème rang mondial, avec des loyers annuels de l’ordre de 4 498 €/m²/an. Le marché du commerce en ligne a enregistré une croissance exceptionnelle dans cette ville et les ventes par internet représentent aujourd’hui environ 18% des ventes totales, bien que plus d’1,1 million de mètres carrés de nouveaux espaces soient attendus en 2018 dans les quartiers de Fengtai et Tong Zhou. 

>> Téléchargez l'étude ici : http://www.cushmanwakefield.com/en/research-and-insight/2017/main-streets-across-the-world-2017/

A propos de Cushman & Wakefield

Leader mondial des services dédiés à l’immobilier d’entreprise, Cushman & Wakefield accompagne ses clients dans la transformation des modes de travail, de consommation et de vie. Nos 45 000 collaborateurs implantés dans plus de 70 pays conseillent leurs clients, utilisateurs et investisseurs internationaux, dans la valorisation de leurs actifs immobiliers en combinant perspective mondiale et expertise locale à forte valeur ajoutée, à une plate-forme complète de solutions immobilières. Cushman & Wakefield compte parmi les leaders mondiaux de services en immobilier d’entreprise avec un chiffre d’affaires de 6 mds de dollars réalisé via ses lignes de métiers principales : transaction, investissement, gestion d’actifs immobiliers, facility management (sous la marque C&W Services), conseils aux utilisateurs, asset management (sous la marque DTZ Investors), project management et expertise. 2017 marque le centième anniversaire du label Cushman & Wakefield. Cent années durant lesquelles nous avons mis les idées de nos clients en action. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.cushwakecentennial.com, www.cushmanwakefield.fr