Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Marché de l’investissement en France – 4ème trimestre 2017 : bouquet final !

Marché de l’investissement en France – 4ème trimestre 2017 : Bouquet final ! 

Ce qu’il faut retenir :

  • 26,1 milliards d’euros investis en 2017, un volume toujours « au top » malgré une baisse de 3% par rapport au niveau atteint en 2016.
  • Au dernier trimestre, la multiplication des méga transactions, d’un montant supérieur à 200 millions d’euros, permet de conclure l’année sur un volume non égalé depuis 2007 de 9,4 milliards d’euros sur cette tranche de montants unitaires.
  • Le bureau reste de loin la classe d’actifs la plus recherchée (72%) devant le commerce et la logistique aux trajectoires diamétralement opposées, mais pour la première fois, aux volumes quasi-équivalents (14% chacun).
  • Quelle que soit la classe d’actif et la localisation, l’appétit insatiable des investisseurs a conduit à des compressions de taux record, qui devraient se stabiliser en 2018.
  • Concernant les bureaux, les investisseurs à la recherche de nouvelles opportunités d’investissements, gagnent de nouveaux territoires : attractivité des régions (+26% d’une année sur l’autre) et augmentation des volumes investis dans le croissant ouest (28%) et à La Défense (20%).

Paris, 1er Février 2018 -  Au terme de l’année 2017, 26,1 milliards d’euros ont été investis en France en immobilier d’entreprise banalisé (bureaux, commerces, entrepôts et locaux d’activité), un volume en baisse de 3% vs 2016, mais en hausse de 39% par rapport à la moyenne décennale (18,7 milliards d’euros). «En dépit des élections électorales du 1er semestre, le volume d’investissement atteint cette année, vient sans conteste concrétiser l’embellie économique initiée dès la fin de l’année 2016 et la confiance des investisseurs dans les fondamentaux du marché immobilier français » précise Nils Vinck, Head of Capital Markets France de Cushman & Wakefield.

Les transactions d’un montant supérieur à 200 millions d’euros se sont multipliées au 4ème trimestre (9 pour un montant total de 5,3 milliards d’euros) : « Cœur Défense » acquis par le club deal AMUNDI IMMOBILIER / PRIMONIAL REIM est la transaction d’actif unitaire la plus importante de l’année. Outre cette acquisition hors-normes, La Défense a largement séduit les sociétés de gestion  qui se sont également portées acquéreurs de la « tour Hekla » et des immeubles « Palatin II et III ».

Pour leurs investissements en régions, les investisseurs ont dû élargir le champ de leurs possibles en se positionnant sur les principales métropoles régionales, Région Auvergne-Rhône-Alpes en tête, et sur l’ensemble des classes d’actifs offertes à l’exemple des acquisitions à l’est de deux grands centres commerciaux « Galerie Saint-Sébastien » à Nancy, et « Place des Halles » à Strasbourg.

L’année 2017 aura vu quelques changements sensibles dans l’allocation d’actifs immobiliers des investisseurs. Le compartiment bureau reste, de loin, la classe d’actifs la plus recherchée. La montée en puissance du e-commerce dynamise à hauteur de 14% la poche des entrepôts qui font, cette année, jeu quasi égal avec les commerces, un secteur en profonde mutation dont la lisibilité locative est aujourd’hui compliquée à appréhender.

En Ile-de-France, la compression des taux de rendement prime de bureaux et le manque d’offre dans la capitale ont poussé les investisseurs à la recherche d’opportunités plus rémunératrices aux portes de la capitale. Ils ont ainsi augmenté leurs acquisitions à La Défense (20% du volume total francilien) et dans le croissant ouest (28%), au détriment de Paris, (32% en 2017 vs 43% en 2016).

Selon Magali Marton, Head of Research France : « Avec un volume investi en hausse de 48% et près de 9 milliards d’euros d’acquisitions, les SCPI et OPCI ont été les véhicules stars de l’année 2017, et occupent pour la 1ère fois de leur histoire la pole position dans le classement des investisseurs les plus actifs ». A l’inverse, et pour la seconde année consécutive les volumes d’investissement des assureurs marquent le pas, avec seulement 2,3 milliards d’euros en direct, en repli de 53% d’une année sur l’autre.

Nils Vinck conclut : « L’effervescence observée sur le marché locatif des bureaux en Ile-de-France, couplée à l’optimisme des prévisions économiques françaises ouvre de belles perspectives d’investissement pour l’année 2018, estimées entre 26 et 28 milliards d’euros. Nous sommes probablement arrivés à un point bas en ce qui concerne les taux de rendement prime qui devraient rester stables en 2018 ».

Télécharger l’étude : http://www.cushmanwakefield.fr/fr/research-and-insight/2018/marketbeat-france-investissement-t4-2017/

A propos de Cushman & Wakefield

Leader mondial des services dédiés à l’immobilier d’entreprise, Cushman & Wakefield accompagne ses clients dans la transformation des modes de travail, de consommation et de vie. Nos 45 000 collaborateurs implantés dans plus de 70 pays conseillent leurs clients, utilisateurs et investisseurs internationaux, dans la valorisation de leurs actifs immobiliers en combinant perspective mondiale et expertise locale à forte valeur ajoutée, à une plate-forme complète de solutions immobilières. Cushman & Wakefield compte parmi les leaders mondiaux de services en immobilier d’entreprise avec un chiffre d’affaires de 6 mds de dollars réalisé via ses lignes de métiers principales : transaction, investissement, gestion d’actifs immobiliers, facility management (sous la marque C&W Services), conseils aux utilisateurs, asset management (sous la marque DTZ Investors), project management et expertise. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.cushmanwakefield.fr ou suivez-nous sur @CushWakeFrance, sur Twitter.