Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat 2eme Couronne Bureaux T2 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

Mauvais départ de l’année 2017

Les commercialisations de bureaux de la Deuxième Couronne ont continué de chuter au 2ème trimestre 2017, avec 117 200 m² placés à la fin  du 1er semestre. Le volume des transactions a atteint son point le plus bas de la décennie, en recul de 6% en un an. La tendance baissière générale qui s’opère depuis 2014 s’est donc encore aggravée. Notons cependant le retour d’une dynamique plus porteuse à Saint-Quentin-en-Yvelines qui arrive derrière le marché de la Deuxième Couronne Sud en termes de volumes traités.

La cause de ce dévissement général est imputable à une baisse de 21% des petites transactions sur quasiment tous les sous-secteurs. Les plus grands replis s’observent sur Marne-la-Vallée (-68%) et Pôle de Roissy (-48%) suivis de la Deuxième Couronne Sud (-28%); Saint-Quentin-en-Yvelines se caractérise quant à lui par une stabilité des volumes placés sur ce segment. A contrario, le volume traité de surfaces intermédiaires, celles de 1 000 à 5 000 m², augmente de 11% en un an. L’activité transactionnelle varie cependant fortement selon les sous-secteurs : en hausse à Saint-Quentin-en-Yvelines (+156%) et à Marne-la-Vallée (+39%), mais en baisse marquée sur le Pôle de Roissy (-69%) et modérée en Deuxième Couronne Sud (- 21%).

Le retour des grands utilisateurs sur Marne-la-Vallée et Saint-Quentin-en Yvelines permet à ce gabarit de surfaces d’afficher  une progression de 9% en un an des volumes traités.  Cependant,  ces transactions, opérées sur des surfaces de moins de 10 000 m², n’ont pas réussi à enrayer la tendance baissière générale. La pénurie des grands mouvements en Deuxième Couronne Sud, habituellement locomotive du secteur continue d’impacter fortement l’activité de la Deuxième Couronne désormais uniquement rythmé par les signatures des acteurs publics.

Le loyer moyen de première main en baisse

Le loyer prime reste inchangé à 230 €/m²/an, cet immobilisme s’observe depuis 2012. Les loyers moyens de transactions des bureaux de première main (surfaces neuves ou restructurées) en Deuxième Couronne ont baissé au 1er semestre et se positionnent à 180 €/m²/an en moyenne. A contrario, les valeurs locatives moyennes des prises à bail de surfaces de seconde main s’élèvent, quant à elles, à 150 €/m²/an au 1er semestre 2017 contre 140 €/m²/an en 2016. L’écart se resserre donc entre les loyers des différentes qualités de surfaces transactées.