Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat Bureaux IDF 1 ere Couronne T2 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

Les moyennes surfaces prennent le relaisdes grandes

En Première Couronne, la demande placée de bureaux s’élève au premier semestre 2017 à 165 000 m2. A ce rythme, elle pourrait d’ici la fin de l’année renouer avec son niveau de 2010. Néanmoins, des disparités subsistent suivant le secteur analysé. En comparaison à leurs moyennes semestrielles long terme respectives, le Sud et l’Est décrochent légèrement (respectivement -9% et -7%) tandis que le Nord s’envole (+36%). Les transactions de grand gabarit qui avaient pourtant soutenu la demande placée au premier trimestre se sont raréfié. Ce trimestre, elles sont au nombre de 2 en Première Couronne Nord. Elles ont laissé place aux transactions de surfaces intermédiaires dont la part a augmenté de 20% à 34% en trois mois. Les petites surfaces, quant à elles, représentent un tiers de la demande placée totale de la Première Couronne Sud contre un quart du volume total de la Première Couronne Nord et un peu moins (22%) de celles de l’Est.

Rattrapage des valeurs locatives au Nord…

A la fin du semestre, l’appréciation des valeurs locatives prime et de première main au Nord combinée à leur stabilisation au Sud ont réduit les écarts entre ces typologies de loyers. Ainsi, le loyer prime du Sud est de 360 €/m²/an contre 350 €/m²/an au Nord tandis que le loyer de première main atteint désormais 300 €/m²/an au Nord soit 10 € de plus qu’au Sud (290 €/m²/an). Quelque soit la qualité de surface (prime, première ou seconde main), les valeurs locatives pratiquées en Première Couronne Est sont les plus faibles des trois marchés. La chute des valeurs locatives moyennes de seconde main de la Première Couronne Sud à 210 €/m2/an, un niveau équivalent à celui appliqué en périphérie Est, est révélatrice d’un marché sur offreur qui a du s’ajuster à la baisse.