Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat France Commerces T2 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

Des fondamentaux robustes pour une reprise durable

En France, le deuxième trimestre 2017 a été marqué par les élections présidentielles et législatives. L’élection d’Emmanuel Macron a tout d’abord permis d’écarter les risques d’une implosion de la zone Euro et d’une montée internationale des partis populistes tandis que l’obtention d’une majorité absolue à l’Assemblée Nationale a ensuite conforté ce résultat et devrait assurer l’adoption de réformes structurantes, en droit social notamment.

En parallèle de cette stabilisation des instances politiques françaises, l’économie mondiale et européenne multiplie les signes d’une reprise durable basée sur des fondamentaux robustes : échanges mondiaux intensifiés (+5,9% prévus pour l’année 2017), progression du climat des affaires et augmentation du PIB de la zone euro (0,6% au 1er trimestre 2017 comparé à 0,4% au 4ème trimestre 2016). Ce contexte favorable pour l’économie française a d’ores et déjà permis d’acter au 1er trimestre 2017 une croissance de 0,4%, un niveau supérieur de 10 points de base aux anticipations de l’INSEE. L’augmentation du PIB attendue pour les deux prochains trimestres est de 0,5%. La réalisation de ces prévisions permettraient de cumuler 4 trimestres consécutifs de croissance positive, un fait inédit depuis 2011 !

C’est reparti  partout…

Profitant de ce rebond de croissance, l’indice de climat des affaires repart à la hausse, soutenu par un moral des ménages au beau fixe, des perspectives générales d’activité plus favorables et un retour des touristes qui bénéficie aux services marchands (augmentation du nombre de nuitées des étrangers au 1er trimestre 2017).

…ou presque.

Malgré cette dynamique de reprise, la relance de l’emploi tarde à se manifester, freinant le redémarrage des dépenses de consommation des ménages, notamment dans le secteur de  l’équipement de la maison.

Les chiffres du chômage se veulent néanmoins optimistes d’ici la fin de l’année, le taux étant désormais passé sous la barre des 9,5 %. En effet, la croissance de l’activité, une politique d’allégement du coût du travail et la loi travail prévue pour l’automne 2017, devraient dynamiser le marché de l’emploi et soutenir la consommation.