Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat France Commerces T3 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat France Commerces T3 2017 - Baromètre du marché et des enseignes - Une météo favorable

La confiance revient

Après un 2ème trimestre très encourageant selon l’indicateur de confiance des ménages de l’INSEE, ce dernier affiche un léger recul au 3ème trimestre, mais reste soutenu par un contexte économique et politique rassurant. Selon PROCOS, l’été a été prospère pour le commerce spécialisé qui a connu une hausse de +5,3% de ses ventes en juillet et +1,4% en août. Les centres commerciaux, notamment ceux en centre-ville, sont les grand bénéficiaires de la période estivale; ils affichent une croissance significative de leurs ventes sur les deux mois d’été. D’après le CNCC, ce sont les centres commerciaux régionaux qui affichaient les meilleures performances en juillet et en août. Tous les secteurs d’activité ont bénéficié de cette embellie, y compris l’habillement (+6% des ventes en juillet) et surtout l’équipement de la maison (+5,5% en juillet), secteurs particulièrement éprouvés depuis le début d’année.

Les concepts se déclinent, les gammes s’élargissent

En réponse à l’évolution des attentes des consommateurs, et dans l’objectif de conserver leur place dans un marché en mouvement, les enseignes optent pour la diversification de leurs concepts et formats. Ainsi, en alimentation, FRANPRIX se lance officiellement dans le bio avec l’ouverture d’un premier établissement FRANPRIX NOÉ. LEADER PRICE n’est pas en reste et propose une large offre de produits bio et renforce son offre de produits frais au sein de son tout nouveau concept. Jouant la carte de la proximité, PICARD va généraliser son concept de snack et se rapprocher ainsi de l’offre alimentaire traditionnelle. 

En équipement de la maison, afin de rivaliser avec des enseignes non spécialistes, KERIA a imaginé un format rassemblant literie, luminaire et linge de maison sous l’enseigne MAISON & LUMIÈRE. CONFORAMA teste son premier magasin MAISON DÉPÔT à Saint-Avold et prend une participation au capital de SHOWROOMPRIVE alors que IKEA se lance dans la vente sur AMAZON. LEROY MERLIN adapte son format à la Capitale en misant sur la proximité et renforce son offre de services. Le secteur de la maison séduit également des enseignes traditionnellement orientées vers la mode, tous types de formats et de gammes confondus. 

Ainsi, dans le sillage de ZARA, CYRILLUS, H&M, BENSIMON, FOLLOW ME BY GEMO et même GUCCI, proposent désormais une offre élargie au petit mobilier et à la décoration. ARKET, la toute dernière marque mode de H&M met un pied en France par le net alors qu’elle investit physiquement l’Europe par les pays nordiques. Après quelques mois difficiles, LA HALLE réagit et se positionne délibérément en entrée de gamme en affirmant son concept « family store » qu’elle va généraliser sur le territoire. A l’inverse, ADIDAS se concentre et opte pour le 100% foot dans son nouveau magasin des Halles à Paris, l’une des 6 villes mondiales désignées pour tester ce nouveau concept.

Les images se renouvellent, les magasins se modernisent

En optique, les enseignes LECLERC, OPTIC 2000 et ATOL repensent leur espace et adoptent le digital en proposant à leurs clients des points de vente connectés (réalité virtuelle, miroirs intelligents…). L’OCCITANE et CACHE-CACHE ont également fait peau neuve alors que CAMAÏEU s’est concentré sur le remodelage de son identité visuelle.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à télécharger l'étude ci-dessus.

Cushman & Wakefield