Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat France Investissement T3 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat France Investissement T3 2017 - Baisse de régime passagère 

Coup de frein sur les volumes …

Au 3ème trimestre 2017, 14,3 milliards d’euros ont été investis en immobilier d’entreprise banalisé (bureaux, commerces, entrepôts et locaux d’activité), un volume en baisse de 9% d’une année sur l’autre mais en hausse de 22% par rapport à la moyenne décennale (11,7 milliards d’euros). 

Malgré un contexte économique toujours propice aux marchés immobiliers l’accélération escomptée des volumes d’investissements dès le 3ème trimestre 2017 n’a finalement pas eu lieu. Un report de grandes transactions sur le 4ème trimestre 2017, permettrait cependant au volume d’investissement de l’année 2017 de flirter avec celui de 2016, soit 27 milliards d’euros. Le nombre d’actifs ayant changé de propriétaire (440), accuse également un léger repli de 4% par rapport au 3ème trimestre de l’année précédente. Il en résulte une baisse mécanique du montant unitaire moyen à 33 millions d’euros contre 35 millions un an plus tôt.

...les grandes transactions et cessions de portefeuilles

Les transactions de plus de 200 millions d’euros se sont multipliées ce trimestre : acquisition par AMUNDI IMMOBILIER des « Docks de Marseille » (ensemble mixte de bureaux et commerces), prise de participation de NATIXIS ASSURANCES dans les « Tours Duo » à Paris 13ème et acquisitions par PRIMONIAL REIM de deux immeubles de bureaux dans le Croissant Ouest « In & Out » à Boulogne-Billancourt et « West Plaza » à Colombes. Depuis 2014, on note cependant une érosion de la part des transactions de plus de 100 millions d’euros (61% en 2014 contre 51% en 2017) au profit des transactions de 20 à 50 millions d’euros.

Ce trimestre, les cessions de portefeuille se sont poursuivies mais à un rythme moins soutenu qu’au premier semestre : 10 transactions (30 au 2ème trimestre 2017) représentant un volume total de 487 millions d’euros. On compte ainsi ce trimestre des cessions de portefeuilles de commerces comme « Solstice » par GROSVENOR ainsi que des acquisitions d’entrepôts « Octave » pour le compte d’HIGHLAND LOGISTICS et « Phoenix » par THE CARLYLE GROUP.

Pour plus d'informations, veuillez télécharger l'étude ci-dessus.

Cushman & Wakefield