Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat IDF Paris Bureaux T2 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

Demande placée :  un bon 1er semestre malgré un 2ème trimestre en baisse

La demande placée de bureaux a atteint 496 300 m² à Paris au 1er semestre 2017. Il s’agit du deuxième meilleur résultat semestriel de la décennie après celui enregistré début 2016 (533 300 m²); la dynamique porteuse du marché observée depuis 2013 continue donc sur sa lancée. Cette bonne performance est imputable à un très bon 1er trimestre opéré sur tous les secteurs.  Cependant, le marché parisien s’est avéré nettement plus calme au 2ème trimestre, avec une baisse de 36% de l’activité transactionnelle en 3 mois. Ce ralentissement est surtout sensible sur le Nord-Est et le Sud de la capitale,  où aucune transaction de plus de 5 000 m² n’a été reportée ce trimestre. Paris Sud signe tout de même sur le semestre son volume de demande placée le plus haut de la décennie (172 600 m²), en hausse de 19% en un an. A contrario, Paris Nord- Est et Paris QCA & Centre Ouest affichent une baisse de leur volume transactionnel de 17% et 11% respectivement. Ce repli est cependant à relativiser compte tenu des très bons résultats obtenus l’année passée qui demeurent bien au-dessus des moyennes décennales. 

Taux de vacance : l’offre arrive dès 2018. 

Le taux de vacance parisien continue de baisser pour se fixer à 3,1% mi-2017, son plus bas niveau depuis 10 ans. Bien qu’en légère augmentation dans le Nord-Est, l’offre immédiate parisienne - à peine 517 000 m² - reste toujours très limitée quelque soient les marchés. S’il perdure au 2nd semestre, le rythme soutenu de la demande placée va contribuer à absorber les surfaces actuellement en chantier et livrables d’ici fin 2017 (135 700 m²). A plus long terme, les volumes d’offres futures neuves vont aller crescendo : 300 000 m² en 2018 et 350 000 m² en 2019 si tous les projets annoncés sont effectivement lancés. Ces livraisons de bureaux vont venir regarnir l’offre parisienne; reste à savoir si les utilisateurs suivront les promoteurs et les investisseurs dans leur choix de localisation et leur positionnement de loyers. 

Loyer de 1ère main : la pression subsiste 

L’augmentation des valeurs locatives de bureaux neufs continue son accélération à Paris Nord-Est (13% en deux trimestres) se positionnant à 450 €/m²/an. Les loyers moyens de 1ère main augmentent également dans le QCA (660 €/m²/an) et le Sud (530 €/m²/an) mais de manière plus modérée. Dans un marché sous-offreur, la baisse des mesures d’accompagnement et la pression sur les loyer ses meilleurs immeubles devraient subsister.