Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat IDF Bureaux T3 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat Bureaux IDF T3 2017 - Demande placée : un sursaut estival !

Il n’ y aura donc pas eu de trêve estivale sur le marché des bureaux en Ile-de-France. Après un 2ème trimestre un peu décevant (518 400 m²), le volume d'activité enregistre un rebond avec près de 580 000 m² commercialisés, une performance en ligne avec sa moyenne décennale. Le marché comble donc son retard et affiche d'ores et déjà une demande placée de l'ordre de 1,8 million de m², en hausse de 2% d'une année sur l'autre, et supérieur de 5% à la moyenne observée au cumul des 9 premiers mois de l’année entre 2007 et 2016. Ces bons résultats sont de bonne augure pour la fin de l’année et nous anticipons une demande placée de l’ordre de 2,5-2,6 millions de m².

Retour des grands mouvements au 3ème trimestre

L'essentiel de la bonne dynamique du marché des bureaux en Ile-de-France au 3ème trimestre a été porté par des signatures sur des surfaces supérieures à 5 000 m², avec pas moins de 20 réalisations, à comparer à seulement 10 au trimestre précédent. Au cumul de l'année, on compte 50 mouvements de ce gabarit représentant 722 900 m² commercialisés, soit 41% du volume total et une progression de 13% d'une année sur l'autre. Sur les autres segments de surfaces, le volume de la demande placée est orienté à la baisse mais dans une proportion relativement modeste : -3% d’une année sur l’autre pour les mouvements de taille intermédiaire (de 1 000 à 5 000 m²) et -6% pour ceux inférieurs à 1 000 m². 

Croissant Ouest et Paris au top !

L'activité transactionnelle aura principalement bénéficié au Croissant Ouest, qui accueille un tiers des grands mouvements, avec à sa tête le positionnement d'ORANGE sur "Bridge" (57 000 m² à livrer en 2020) à Issy-les-Moulineaux. Sur ce secteur, la demande placée des 3 premiers trimestres de 2017 - 509 400 m² - est déjà supérieure à celle observée sur l'ensemble de 2016. La tendance est également à la hausse en Première Couronne (262 900 m², +57%), poursuivant ainsi le mouvement amorcé lors du 2ème trimestre. La baisse des volumes transactés à Paris (724 000 m², en repli de 7%) est à relativiser à l'aune d'une offre immédiate au plus bas (3,1% de taux de vacance), qui contraint l'activité du marché. Le maintien de la demande placée d'une année sur l'autre à Paris QCA - autour de 315 000 m² - fait figure de tour de force...et confirme le poids décisif de la centralité et de l'insertion urbaine dans les arbitrages immobiliers des entreprises.

Pour plus d'informations à propos de cette étude, vous pouvez la télécharger en pdf ci-dessus.

Cushman & Wakefield