Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat IDF La Défense T2 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

La Défense : Demande placée et valeurs locatives

Rythme modéré en attendant l’étincelle : les 76 400 m² de bureaux commercialisés au 1er semestre 2017 sur le marché de La Défense confirment le rythme modéré observé au début de l’année. Le contraste avec l’exercice 2016 n’en est que plus fort : l’accélération de la demande placée entre le 1er et le 2ème trimestre (31 700 m² puis 44 700 m²) dépasse de peu les 3 premiers mois de l’année 2016.

Le quartier d’affaires, dimensionné pour les grands utilisateurs, vit au rythme des mouvements d’envergure, alternant sans surprise les à-coups dans sa demande placée. Compte tenu d’un marché francilien plus calme du côté des transactions de grand gabarit, La Défense aura néanmoins vu se réaliser 3 mouvements de plus de 5 000 m² depuis le début de l’année.

Après le regroupement des effectifs d’ORANGE BUSINESS SERVICES (17 500 m²) dans « Cœur Défense », deux déménagements ont animé le 2ème trimestre : RTE ( 12 600 m²) dans les immeubles « Palatin II et II » et DELOITTE (9 500 m²) dans « Opus 12 ». Ces choix immobiliers illustrent l’attraction de La Défense pour des utilisateurs implantés dans l’Ouest parisien (Péri-Défense, Neuilly-Levallois), dans le cadre de regroupement d’effectifs, mais aussi de déménagements.

Du côté des bureaux de taille intermédiaire, la résistance est de mise (-4%). Sur les 15 transactions de ce type recensées depuis le début de l’année, concentrées essentiellement au 2ème trimestre, deux excèdent 4 000 m², NEXTDOOR qui s’étend dans « Cœur Défense » ou encore AXA dans « Les Villages 2 ».

Légère hausse du loyer de seconde main

Quelques changements sont à signaler sur le front des valeurs locatives, qui méritent d’être confirmés au cours de l’exercice. Le loyer moyen de transactions de bureaux de première main (surfaces neuves ou restructurées) s’établit à 450 €/m²/an au 1er semestre 2017, en léger repli par rapport aux 460 €/m²/an relevés en 2016.  Cette moyenne tranche avec la prochaine génération de tours à construire, dont les loyers de présentation dépassent nettement les 500 €/m²/an, un niveau plus rarement franchi par les projets de restructuration.

A l’inverse, les bureaux de seconde main confirment une modeste progression : le loyer moyen s’établit à 420 €/m²/an au 1er semestre 2017 (410 €/m²/an en 2016). Cette moyenne cache d’importantes disparités selon la qualité des surfaces et leur taille, la plus grande partie des loyers faciaux s’échelonnant de 420 à 460 €/m²/an au-delà de 1 000 m².

Lisez la suite en téléchargeant l'étude complète.