Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Pop Up market Ventes Bureaux T2 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

Après un début d'année prometteur (64 200 m² de bureaux vendus sur les 3 premiers mois), le marché de la vente de bureaux libres en Ile-de-France a enregistré, au 2ème trimestre, un ralentissement significatif (-36% et seulement 40 200 m² vendus)

La demande placée du 1er semestre est de l'ordre de 105 000 m². Paris qui concentre un tiers de la demande placée enregistre une baisse de 38% par rapport au 1er semestre 2016.Les transactions se sont réalisées en grande majorité sur des gabarits inférieurs à 500 m². Ce sont 84% des transactions sur Paris QCA. 

L'offre immédiate enregistre une baisse importante sur plusieurs secteurs en particuliers sur Paris QCA & Centre Ouest avec une offre qui diminue de 30% par rapport à la fin d'année 2016. En nombre, c'est Paris qui domine avec 1/3 des offres proposées et ce malgré un stock restreint. Les autres arrondissements parisiens sont également touchés par cette contraction de l'offre, mais de façon plus modérée avec une perte de 13% des disponibilités.

Des valeurs à la vente constantes pas rapport au trimestre précédent.Des prix de vente qui varient en fonction de la dimension des actifs. Les valeurs des immeubles indépendants d'une surface supérieure à 500 m² étant significativement plus élevées que les surfaces en copropriété ou inférieures à 500 m².

Bien que globalement en hausse en Ile-de-France (+16% en six mois et 136 300 m² attendus), l'offre future de bureaux vides à céder reste très inégale selon les secteurs. Paris QCA & Centre Ouest affiche une diminution de 8% sur un stock déjà faible : seulement 3 800 m² sur le QCA et 5 200 m² à Paris Centre Ouest. Les autres quartiers parisiens accusent une perte importante, de l'ordre de 60%.