Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

Flash Bureaux IDF Aout 2018

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

Flash Bureaux au 1er Septembre 2018 - Ile-de-France - Cushman & Wakefield France

  • Un peu plus de 450 transactions pour un total de 319 300 m² auront été enregistrées sur le marché des bureaux en Ile-de-France entre Juillet et Août 2018, un résultat quasi équivalent à celui observé à la même période en 2017.  Elles portent le volume placé à près de 1,7 million de m², à comparer à 1,5 million de m² (+13% en un an).
  • Entre Janvier et Août 2018, on compte ainsi 2 212 transactions réalisées, à comparer à 2 035 signatures recensées l’an dernier à la même époque, soit une hausse de 9%.
  • Tous les segments de marché affichent une croissance des volumes traités : +2% pour les petites surfaces, +18% sur les gabarits supérieurs à 1 000 m². 
  • Dans ce contexte plutôt positif, nous confirmons notre anticipation quant à un volume de demande placée de l’ordre de 2,7 - 2,8 millions de m² d’ici la fin de l’année.

Analyse par secteur géographique


  • L’été aura donc été relativement actif sur le marché des bureaux en Ile-de-France avec un plus de 450 signatures pour un total de 319 300 m² qui sont venues s’ajouter aux résultats des mois précédents.
  • Les grands équilibres observés le mois dernier sont donc toujours d’actualité avec un marché parisien     (702 800 m² en hausse de 4%) porté par le QCA-Centre Ouest (+9% en un an) et le Nord-Est (+22%). Le  Croissant Ouest dépasse désormais les 432 000 m² placés (+8% en un an). La Défense, quant à elle, continue de rattraper son retard du début d’année et repasse en dynamique positive (+10% d’une année sur l’autre) avec 99 600 m² de bureaux commercialisés.
  • Les progressions de la demande placée les plus significatives sont à chercher du coté de la Première Couronne (+25%) avec un volume des commercialisations de 237 300 m² de bureaux commercialisés, et, surtout en Deuxième Couronne (+54%)

Ile-de-France Moins de 5000 m2

  • 2 159 signatures de bureaux inférieurs à 5 000 m² enregistrées depuis le début de l’année 2018, soit une hausse de 8% en un an.
  • Plus d’un million de m² commercialisés sur ce gabarit de surfaces au 1er semestre 2018, un chiffre qui marque une croissance de 9% du volume placé en Ile-de-France.

Analyse par secteur géographique

  • La bonne dynamique relevée en juin pour les transactions inférieures à 5 000 m² a continué de booster les résultats ; sur ce segment on recense 2 159 signatures pour un total de plus d’un million de m², en hausse de 9% en un an. La quasi-totalité des secteurs géographiques affiche une croissance de leur demande placée à l’exception des arrondissements Sud de Paris.
  • Paris concentre 42% du volume placé depuis le début de l’année à l’échelle de la région : la barre des 300 000 m² placés est déjà franchie dans le QCA-Centre Ouest dans un contexte de fortes tensions sur l’offre disponible. Ailleurs, les performances sont contrastées : en hausse de 17% sur les arrondissements du Nord-Est et en repli de  12% dans le Sud.
  •  Deuxième en termes de volumes traités, le Croissant Ouest doit sa croissance de 7% à la Boucle Sud et à la Périphérie de La Défense, avec respectivement des progressions de 11% et 15%.
  • La Première Couronne (123 600 m² placés) renoue avec une dynamique de croissance (+5% en un an) grâce à une forte activité relevée cet été sur les secteurs Est et Nord, alors que le Sud reste, quant à lui,  en territoire négatif.
  • En Deuxième Couronne (138 000 m² commercialisés, +33% en un an),  tous les pôles tertiaires tirent leur épingle du jeu à l’exception du diffus. Le Sud concentre l’essentiel des transactions avec plus de 50 000 m² placés).

Téléchargez l'étude ci-dessus.

Cushman & Wakefield France