Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MARKETBEAT AIX Marseille PROVENCE METROPOLE BUREAUX T2 2018

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MARKETBEAT - AIX-Marseille PROVENCE METROPOLE T2 2018 - EtE en pente douce !

Demande placée de bureaux : été en pente douce…


La Métropole d’Aix-Marseille-Provence avait commencé l’année 2018 avec de bons résultats en termes de demande placée avec un peu plus de 28 000 m² transactés au cours du 1er trimestre. Le printemps n’aura pas tenu la distance et le marché avec tout juste 49 000 m² consommés pour le 1er semestre 2018. Ce résultat, qui marque un repli de l’ordre de 30% en un an, mérite d’être mis en perspective avec le stock de bureaux neufs immédiatement disponibles, en chute libre et sans réelle perspective d’amélioration à court terme. Le renouvellement de l’offre neuve devient donc un sujet central pour le marché de la Métropole d’Aix-Marseille-Provence et l’attractivité de ses entreprises aussi bien locales que régionales ou nationales.

Un repli à Marseille et un volume stable à Aix

La quasi absence au 2ème trimestre de transaction de plus de 1 000 m² tant sur le marché des bureaux de Marseille que de l’agglomération aixoise a entraîné une baisse de 20% à 30% du volume de la demande placée d’un trimestre à l’autre. Aix se stabilise donc autour d’un peu moins de 20 000 m² de bureaux commercialisés au 1er semestre, alors que le score marseillais ne dépasse pas 30 000 m². Le contre-coup avec la performance record de 2017 est sévère mais doit être relativiser.

Offre immédiate : la pénurie de neuf s’installe

La tendance baissière de l’offre immédiate de bureaux qui avait déjà caractérisé le marché en 2017 s’est poursuivie au 1er semestre 2018; elle affiche désormais un repli de 4% en 6 mois et atteint 13% en ce qui concerne les surfaces neuves ou restructurées. Moins de 30 000 m² de bureaux de classe A sont vacants sur la Métropole d’Aix-Marseille-Provence.

La contraction de l’offre est surtout prégnante pour les surfaces neuves de l’agglomération aixoise alors que sur Marseille, toutes les qualités de surfaces tertiaires sont concernées par cette baisse des disponibilités.


Plus d'information en téléchargeant l'étude ci-dessus.

Cushman & Wakefield.