Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat IDF Paris Bureaux T1 2018

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat IDF Paris Bureaux T1 2018 - Demande en hausse & Offre en baisse

Demande placée : Deuxième trimestre consécutif à plus de 330 00 m² !

La persistance d’un taux de vacance parmi les plus bas de l’histoire ne semble n’avoir aucune prise sur le marché des bureaux parisien; celui-ci enchaîne ainsi un 2ème  trimestre consécutif avec un volume de demande placée supérieure à  330000  m².  Ce  bon  démarrage  augure  d’une  année 2018 dynamique,  dans  les  pas  de  celle  de  2017  (1,1 million de m² au cumul de l’année). Avec  plus  de  330  800  m²  placés  depuis  le  début  de l’année 2018, le marché parisien a donc 
conservé sa très bonne dynamique (+11% par rapport à 2017) en particulier sur les arrondissements du QCA-Centre Ouest (+52% en un  an)  alors  qu’ailleurs,  les  volumes  de  transactions  se sont contractés tant au Sud (-14%) qu’au Nord-Est (-19%), où les transactions d’envergure manquent à l’appel.

Taux de vacance : tir groupé autour de 2,5%

Le   taux   de   vacance   moyen   de   bureaux   à   Paris   se positionne, à la fin du 1er  trimestre 2018, à 2,5%, son plus bas  niveau  depuis  dix  ans.  Seuls  les  secteurs  de  Paris Centre  Ouest (hors  QCA) et Paris  14-15ème  affichent  des taux de vacance légèrement supérieurs à 3%. Le   renouvellement   de   l’offre   neuve   ou   restructurée pourtant conséquent sur la Capitale (380 000 m² en 2017 et 445 000 m² attendus en 2018) ne suffit pas à redonner un peu de souffle au 
marché, les opérations faisant le plus souvent  l’objet  de  pré-commercialisations.  Cette situation de  pénurie  devrait  encore  perdurer  en  2018  et  2019,  et créer les conditions propices à une remontée des valeurs locatives.

Valeurs locatives : hausse à prévoir

Les  lois  de  l'offre  et  de  la  demande  tirent  les  valeurs locatives de transaction de bureaux à la hausse à Paris : 540  €/m²/an  en  moyenne  pour  des  surfaces  neuves  ou restructurées  et  690  €/m²/an  dans  
le  QCA  (+10%  en  un an).   Dans   un   marché   très   nettement   sous-offreur,   la pression sur  les  loyers  des  meilleurs  immeubles  devrait donc subsister et re-calibrer les loyers sur des plus hauts historiques. Notons   aussi   une   poussée des valeurs   locatives   de transactions des bureaux de seconde main; ces surfaces se sont commercialisées sur la base d'une valeur locative moyenne  de  430  €/m²/an  à  Paris  et  même  570  €/m²/an dans le QCA (+8% d'une année sur l'autre). Paris marque ainsi    sa    différence    avec    les    autres    micromarchés franciliens où cette tendance haussière des loyers reste à confirmer.

Pour plus d'informations, téléchargez le pdf ci-dessus.

Cushman & Wakefield