Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat Bureaux Paris T4 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat Bureaux Paris T4 2017 - Une performance exceptionnelle pour la 3eme année consécutive.

Demande placée : record pour la 3ème année consécutive
La demande placée de bureaux à Paris s’élève à près de 1,1 million de m² au cumul de l’année 2017. Ce marché continue d’afficher une très bonne tenue et franchit  la barre symbolique du million de m² placés pour la 3ème année consécutive. Cette performance est remarquable au regard de la faiblesse de l’offre immédiate et de son taux de vacance (2,9% début 2018). Cet excellent résultat est essentiellement imputable à la forte poussée des commercialisations sur le QCA & Centre Ouest (+16% en un an), qui a enregistré, en 2017, son 2ème meilleur score de la décennie; l’activité y a été intense sur le segment des grandes surfaces (+125% en un an). A contrario, la dynamique du marché dans le Nord-Est et le Sud s’est ralentie par rapport à l’année précédente (-36% et -12% respectivement) : les opérations de grande envergure ont été moins nombreuses, principalement faute d’offres disponibles à court ou moyen terme.

Taux de vacance : le grand plongeon
Le taux de vacance moyen de bureaux à Paris se positionne, fin 2017, à 2,9%, son plus bas niveau depuis dix ans. Fait rarissime, la vacance est passée en-dessous de 3% sur tous les marchés parisiens : 2,7% dans le QCA, 2,9% dans le Nord-Est, et 2,5% dans le Sud. A titre de comparaison le taux de vacance moyen d’Ile-de-France représente le double (6,2%) de celui de Paris, ce qui confirme le caractère exceptionnel de la Capitale. Cette tendance baissière de l’offre est d’autant plus remarquable que Paris a affiché un volume de livraison record en 2017 (380 000 m²). Le rythme soutenu des pré- commercialisations consomme par anticipation les surfaces de bureaux neufs ou restructurés actuellement en chantier et livrables en 
2018 et 2019. Le marché parisien va donc devoir s’accommoder encore pendant un certain temps d’un contexte sous-offreur.

Valeurs locatives : hausse à prévoir
La hausse des valeurs locatives de bureaux neufs et restructurés s’est poursuivie en 2017; elles  se positionnent, en moyenne, à 660 €/m²/an dans le QCA, à plus de 500 €/m²/an pour les arrondissements du Sud et à 450 €/m²/an pour ceux du Nord-Est. Dans un marché sous-offreur, la pression sur les loyers des meilleurs immeubles devraient donc subsister, tirant vers le haut les valeurs locatives en 2018.

Pour plus d'informations, téléchargez le pdf ci-dessus.

Cushman & Wakefield