Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat France Logistique T4 2017

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat France Logistique T4 2017

Sprint XXL de fin d’année

L’embellie économique française continue de porter ses effets sur l’immobilier logistique et l’année 2017 s’achève sur un volume spectaculaire de 3,6 millions de m² de demande placée. Les deux derniers trimestres, exceptionnels (plus de 1 million de m² chacun), ont permis de dépasser d’une courte tête (+2%) une performance 2016 qui mettait la barre très haut. Le nombre d’opérations répertoriées (151 en 2017 contre 157 en 2016) ne témoigne pas uniquement de la poursuite de la massification des formats logistiques. Géographie de la demande placée, schémas d’opération et profil d’activité des premiers rôles ont aussi apporté leurs lots de nouveautés pour animer cet exercice haut en couleur.

Pleine charge sur le corridor et l’IDF

Après une année 2016 sous le signe des marchés secondaires, la prise de vitesse du second semestre accentue le retour sur la dorsale initié depuis le début de l’année. Fait marquant, les schémas locatifs (locations, clés en main) dominent de loin sur les choix de détentions. Plus de 70% des mouvements d’utilisateurs (2,5 millions de m²) ont ciblé cet axe stratégique, l’un des ratios les plus élevé depuis 10 ans. L’Ile-de-France, bassin de consommation privilégié par ces prises de position, a concentré 6 des 9 réalisations XXL de l’année. Citons à cet égard CONFORAMA (193 000 m², un record européen), AMAZON (141 000 m²), ALINEA (73 000 m²) ou encore LEROY MERLIN (71 000 m²) et CDISCOUNT (63 000 m²). Au-delà des formats XXL, le nombre d’opérations comprises entre 40 et 50 000 m² traduit aussi une montée en taille des plateformes logistiques en Ile-de-France et participe d’une performance francilienne anthologique (1,8 million de m² en 2017 ; près du double de 2016).

L’Ile-de-France fait cavalier seul

L’Ile-de-France fait figure de locomotive, à l’origine de près de 70% de la demande placée sur le corridor logistique et d’un mètre carré sur deux traités à l’échelle française. Les autres pivots de cet axe stratégique affichent des tendances plus contrastées : le marché Lyonnais, partagé entre logisticiens et chargeurs « limite » son retard (310 000 m² ; -24% en un an) après une année 2016 exceptionnelle. Le repli est plus sévère pour Lille (185 000 m² ; -47%) après deux années très actives du côté des formats de 30 à 50 000 m². A l’inverse, Marseille, placé sous le signe des logisticiens (XPO, DAHER, DACHSER) double son score (200 000 m²) après son creux de 2016 ; sur l’axe Lyon-Marseille, la Vallée du Rhône a aussi très fortement rebondi (120 000 m² après 55 000 m² en 2016).

Plus d'informations en téléchargeant l'étude ci-dessus.

Cushman & Wakefield France