Avis utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.

En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies comme indiqué dans notre politique relative aux cookies. Consultez notre charte pour plus d'informations sur l'utilisation, la désactivation ou la suppression des cookies.

MarketBeat IDF Paris QCA Bureaux T1 2018

Magali Marton

Directrice Serv Etudes

Directrice Serv Etudes

T: +33 1 86461095

Contacter

Ce qui suit est un résumé

MarketBeat IDF Paris QCA Bureaux T1 2018 - Vers l'infini et au-delà !

Demande placée : 4ème trimestre consécutif au-delà des 100 000 m² !

L’année 2018 démarre fort sur le marché tertiaire de Paris QCA avec 129 000 m² commercialisés au cours du 1er trimestre. C’est la 2ème meilleure performance de tous les temps sur  ce marché; il faut remonter à 2006 pour retrouver un volume supérieur. Les 267 signatures recensées depuis le début de l’année marquent, quant à elles, un record absolu en termes de nombre de transactions et traduisent bien le dynamisme du marché sur les surfaces inférieures à 5 000 m². Sur ces gabarits, la progression des volumes transactés d’une année sur l’autre est à ce titre éloquente : +35% pour les petites surfaces et +31% pour les moyennes (de 1 000 à 5 000 m²). Ces transactions viennent abonder un segment des bureaux supérieurs à 5 000 m² qui aura enregistré 3 signatures, principalement au crédit de coworkers.

L’accélération des transactions dans le QCA aura concerné aussi bien le secteur de l’Etoile que celui du Centre avec, pour ce dernier, un doublement de son volume de demande placée d’une année sur l’autre (près de 51 000 m² au cours du 1er trimestre 2018). L’intérêt des utilisateurs pour ce micromarché est toujours aussi vif mais se heurte à une offre de plus en plus rare. Les arrondissements de l’Etoile ont, de leur côté, écoulé plus de 78 000 m² de surfaces avec une croissance significative sur les surfaces de petite taille et celles de grand gabarit.

Valeurs locatives : poussées haussières

Le déséquilibre croissant entre l’offre et la demande tire les valeurs locatives à la hausse : cette tendance est d’ores et déjà nettement sensible dans le QCA tant sur le loyer moyen de première main (690 €/m²/an en moyenne), qui a progressé de 5% en 3 mois, que sur celui de seconde main (570 €/m²/an, +4%). La moyenne des valeurs prime constatées dans le QCA se positionne aujourd’hui autour de 800 €/m²/an; elle devrait rapidement passer à 840 €/m²/an compte-tenu des négociations en cours. La recherche d’un immobilier ultra classe A alliant centralité et insertion urbaine, devrait produire un effet inflationniste sur les quelques immeubles pouvant répondre à ces nouvelles exigences des entreprises. Les ambitions des investisseurs sur les opérations livrables en 2019 et 2020 affichent ainsi des valeurs de présentation encore plus élevées. Elles vont participer au recalibrage des valeurs prime sur l’ensemble de l’Ile-de-France.

Téléchargez l'étude pour en savoir plus.

Cushman & Wakefield